Tous ces mots que m’inspire 

 notre histoire me collent à mon clavier, 

 de jour comme de nuit, et tu n’as le droit 

 qu’à ceux qui te sont entendables. 

 Les autres, ils sont le tourment 

 que tu me procures, ils sont mon sang 

 qui file et alimente mon cœur, ils sont 

 les battements de mon cœur depuis 

 notre premier baiser. 

 Tu me donnes envie de construire une maison  en bois dans la forêt, tu m’inspires à écrire 

 mille romans, tu me pousses 

 à jeter l’encre dans un océan de papier Velin 

 pour y clamer ma stupeur, mon ardeur, 

 mon désir, mon plaisir, avec toi, Céline. 

 Je t’aime et je me reprends un café. 

 Xavier 16.09.17